NomiNews n°7 novembre - décembre 2008
Accueil >> Buzz clients et partenaires >> SIACI SAINT HONORE, un courtier d'assurance qui mise sur la proximité

 BUZZ CLIENTS ET PARTENAIRES

SIACI SAINT HONORE, un courtier d'assurance qui mise sur la proximité

Dans les tout premiers rangs européens et mondiaux, le secteur de l'assurance française a réalisé un chiffre d'affaires mondial de plus de 200 milliards d'Euros en 2007. Il a fait preuve d'une bonne résistance malgré les chocs subis depuis quelques années : catastrophes naturelles, attentats de 2001, chute des bourses mondiales, qui ont marqué le début d'un renversement de tendance de la conjoncture économique.
Siaci Saint-Honoré, 5ème courtier d'assurance français, apporte des conseils et des solutions adaptées pour la gestion des risques et de la protection sociale des salariés des entreprises.
Thierry Vachier, Directeur exécutif Prévoyance et Santé France et retraite, 46 ans, titulaire d'un DEA de finance internationale, diplômé de l'IEP, a commencé sa carrière dans le domaine bancaire, au sein de la Banque Lazard puis d'American Express. Il s'est ensuite orienté vers le secteur paritaire et mutualiste, en qualité de directeur du développement au sein du Groupe Malakoff puis du Groupe GPB, avant de rejoindre, en 1999, le courtage au sein du Groupe DIOT en tant que directeur Prévoyance.
Il nous parle de son métier et des perspectives de son secteur.

Pouvez-vous me raconter rapidement quelques temps forts de SIACI SAINT-HONORE ?
SIACI SAINT HONORE est né en 2007 du rapprochement de deux cabinets de courtage de renom, l'un plus particulièrement axé sur les risques de dommages, responsabilité et transport, l'autre plus concentré sur les assurances de personnes. Le nouveau groupe s'est aussi significativement étoffé au niveau de son réseau mondial. Nous disposons ainsi d'une expertise locale répondant aux multiples contraintes sociales et juridiques de nos clients.
Nous visons à apporter à notre clientèle une offre globale de services tout en garantissant grâce à notre taille humaine, proximité, réactivité et efficacité. Notre groupe compte 850 collaborateurs pour un CA brut de 164 M€ en 2007.

Quels sont vos domaines de compétences ?
SIACI SAINT HONORE est présent depuis de nombreuses années dans le conseil, la conception et le pilotage de solutions en assurancessanté, prévoyance, retraite, transport et IARD, tant en France qu'à l'international. Nous sommes orientés «entreprises» mais garantissons également les individus, notamment les expatriés et impatriés. 3.500 entreprises clientes nous font confiance, dont 30 sociétés du CAC 40.

Une équipe de spécialistes (ingénieurs, juristes, actuaires, médecins...) analyse les besoins de nos clients et prospects et les assiste dans la conception de garanties adaptées à leur politique de gestion des risques. La gestion de sinistres est intégrée dans nos équipes. Nous mettons à la disposition de nos clients des équipes dédiées aptes à répondre à toutes leurs questions et obligations de communication. Nous élaborons des outils de reporting performants et personnalisés, garants d'une analyse fine et d'un bon pilotage des contrats.

A titre indicatif, nous sommes leader en retraite collective, activité historique du groupe.

Nous nous démarquons par:

  • une démarche de conseil, négociations avec les partenaires sociaux et les organismes assureurs et financiers,
  • un pilotage sur le long terme de la politique retraite et épargne salariale de nos clients, - un suivi actuariel et comptable des passifs sociaux couverts,
  • une assistance juridique,
  • une délégation de gestion administrative obtenue de la plupart des assureurs (réactivité dans l'établissement des comptes de résultats et la valorisation des fonds via des outils de calculs et de reporting fiables et performants),

Mais également par une expertise en matière de suivi technique et actuariel des engagements sociaux sur un spectre large d'avantages et de régimes tant en France qu'à l'étranger, à savoir régimes de retraite à prestations définies, indemnités de Fin de Carrière, gratifications liées à l'ancienneté et participations de l'employeur aux frais de santé des retraités.

Quelle approche avez-vousauprès de vos clients. Vous parlez beaucoup de vos valeurs, de votre éthique: disponibilité, satisfaction client, proximité... Comment cela se concrétise-t-il au niveau opérationnel?
Effectivement, 4 valeurs nous sont essentielles dans notre manière de travailler.

  • La satisfaction client: groupe à taille humaine, nous privilégions la défense des intérêts de nos clients. Pour atteindre cet objectif, nous menons régulièrement des enquêtes de satisfaction clients qui nous permettent d'être à leur écoute et d'élaborer des plans d'actions pour leur apporter un service optimum.
  • La disponibilité: nos équipes dédiées et polyglottes connaissent parfaitement les activités et les engagements de nos clients. Elles sont implantées sur tous les continents et ont conçu des services Internet pour le suivi et la gestion des programmes.
  • L'indépendance: notre actionnariat, auquel participent largement nos salariés, nous apporte la stabilité et l'indépendance vis-à-vis des principaux acteurs du marché. Notre capacité de négociation nous permet d'obtenir les meilleures conditions d'assurance.
  • L'innovation: dans un monde en constante mutation et présentant des risques croissants, nous imaginons et faisons évoluer les solutions et les services répondant aux défis permanents de nos clients.
Quelles sont vos forces et atouts sur un marché aussi concurrentiel?
  • Un actionnariat solide,
  • un positionnement clair et une offre globale - notre exigence en termes de qualité de gestion et dans l'utilisation d'outils permet son optimisation, une reconnaissance par le marché de notre position d'acteur leader et une grande capacité de négociation auprès des assureurs, l'expertise transversale de nos consultants, commerciaux, actuaires, gestionnaires et juristes dédiés au conseil et à l'accompagnement juridique,
  • un réseau mondial. Par notre dimension et nos implantations (les réseaux IBN, international Benefits Network /JLT, Jardine Lloyd Thompson), nous garantissons un réel service de proximité quelles que soient les frontières franchies,
  • et une capacité de gestion «monde».

Vous dites que l'innovation est un moteur chez SIACI SAINT HONORE. Comment cette démarche se concrétise-t-elle au sein de votre entreprise? Et comment innover en matière de prévoyance et de retraite lorsque le cadre légal est aussi verrouillé?
Valoriser la protection sociale, c'est aussi valoriser les services associés. En matière de protection sociale, la source de l'information ne se tarit jamais tant les sujets sont variés. Néanmoins, et c'est là que réside la plus-value du professionnel, la pédagogie du contenu est indispensable.
Les supports peuvent être de différentes natures : les notices, les flash d'informations sur une thématique particulière (sur papier ou au format électronique), les simulateurs de garantie sur le web...
Autre outil, les notes synthétiques d'informations envoyées par e-mail. Elles permettent de mieux comprendre comment le système fonctionne et peuvent donner des éclairages sur des questions d'actualité telles que l'évolution réglementaire, le déficit de la Sécurité Sociale, la mise en place d'une franchise...

Pour déclencher une communication adaptée, il faut disposer d'outils de pilotage pertinents (et les exploiter) : sur la consommation médicale pour sensibiliser les assurés à l'évolution des dépenses avant que des mesures restrictives puissent être envisagées, sur l'utilisation des services; par exemple, le site Extranet et les nouvelles fonctionnalités mises en place, sur la typologie des appels entrants pour définir le thème de flash info adapté aux attentes des salariés et la maîtrise des dépenses.
Il en résultera une meilleure utilisation/connaissance des services et une amélioration de la satisfaction globale des salariés.

Emploi des seniors, moins de préretraite, arrivée en force des papy-boomers sur le marché qui supplanteront en volume celui des actifs, cadre légal qui évolue... Comment anticipez-vous les marchés de demain en matière d'assurance des personnes et de quelle réactivité disposez-vous pour adapter votre offre face à un environnement législatif mouvant?
Plusieurs mesures d'envergure se sont succédé ces dernières années pour contrer les problématiques de vieillissement de la population française dans le financement de la retraite et des soins de santé.
Pour la majorité des actes, la loi a organisé le transfert du remboursement sur les régimes complémentaires. Autant de mesures qui, si elles concernent toutes les générations, touchent plus particulièrement celle des retraités, une population qui demeure la plus consommatrice.
Les problématiques liées au papy boom se traduisent également par des défis organisationnels et de financement de la protection sociale dans les entreprises. Il est certain que les entreprises vont, avec leur conseil, devoir piloter plus précisément leur ratio «sinistres à primes» et sa corrélation avec l'évolution du poids des retraités par rapport aux actifs.

Le projet de création d'un cinquième risque de protection sociale prend également forme, en complément de l'assurance maladie, des accidents du travail, de la retraite et de la famille. Il s'agit de la prise en charge de la dépendance. La sélection des offres d'assurance collective s'avère dans ce contexte un exercice délicat.

Il est nécessaire de prendre en compte de nombreux critères qui vont largement au-delà de la recherche du meilleur tarif proposé au démarrage du régime : expérience de l'organisme, robustesse des hypothèses retenues pour la tarification, qualité du pilotage mis en œuvre pour le suivi des risques, stabilité probable de la tarification dans le temps, portabilité des droits pour les actifs et les retraités en cas de résiliation du contrat d'assurance, prise en charge ou non de la dépendance partielle, qualité des services d'assistance proposés...

Les courtiers d'assurance sont-ils consultés par les ministères ou les partenaires sociaux pour faire évoluer la loi dans le sens de l'individu ou doivent-elles s'adapter à des décisions collégiales?
Oui, via la CSCA, qui est la Chambre Syndicale des Courtiers d'Assurances. L'une de ses missions est de porter la représentativité des syndicats adhérents, aux lieux et places des organisations syndicales fondatrices, à l'échelon national et international, que ce soit auprès des Pouvoirs Publics, des organisations patronales, salariales, professionnelles et des institutions de toute nature.

Quelles sont vos perspectives de développement sur un marché qu'on dit tendu en 2009?
Notre activité reste étroitement liée à la «vie» de nos clients et au développement de leur activité. Dans ce contexte, nous effectuons plus que jamais un travail de proximité en partenariat avec les acteurs du marché, pour la maîtrise des programmes.
Certains paramètres sont nécessaires au maintien de la qualité de notre service: l'importance des acteurs globaux, l'effet taille, une communication renforcée.

Pour plus d'informations,

www.s2hgroup.com

 

Site corporate Nomination | Mentions légales | Contact | © 2008 Nomination