S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter
Astuces et conseils d’utilisation – Comment évaluer et optimiser mes campagnes e-mailing ?

Accueil  >  Ressources   > Blog

Astuces et conseils d’utilisation – Comment évaluer et optimiser mes campagnes e-mailing ?

Face à l’augmentation du phénomène du spam et des contraintes techniques des FAI, Dolist a mis en place différents moyens permettant de mieux mesurer vos campagnes et d’optimiser l’aboutissement de vos messages. Récemment primée aux e-marketing Awards 2012 dans la catégorie Innovation e-mailing pour 2 de ses technologies, Dolist prouve une nouvelle fois son savoir-faire en matière de délivrabilité et de mesure de qualité de vos campagnes.

Comment évaluer ma campagne ?

  • L’indice IGQ (Indice Global de Qualité)

Objectif :

  • Evaluer rapidement la réussite des campagnes e-mailing et la qualité du routage dans le temps.
  • Détecter les dysfonctionnements liés à une campagne e-mail.
  • Faciliter la mise en place d’actions correctrices.

Calcul du score :

  • Basé sur le taux d’ouvertures, de clics, de désinscriptions, le nombre de plaintes, hardbounces et softbounces, le taux de messages refusés pour spam…
  • Prend en compte l’évolution des pratiques dans le temps. Après une période d’apprentissage, le score est totalement représentatif des actions de routage menées.

Chaque paramètre peut être étudié et affiché séparément, ce qui vous permet de connaître les points forts et les points faibles de votre campagne et d’agir via des interventions adaptées. Le score de votre campagne est calculé sur une échelle allant de 0 à 100 points. Jugez, comparez, rectifiez et améliorez en fonction du score obtenu : 50 et moins : campagne e-mailing inacceptable. Le routage peut être interrompu à tout moment. de 50 à 60 : campagne e-mailing médiocre. Remontée d’alertes et risque élevé de blacklistage par les FAI. de 60 à 70 : campagne e-mailing passable. Pratique à risque avec des éléments à rectifier d’urgence. de 70 à 80 : campagne e-mailing moyenne. Plusieurs points peuvent être améliorés, à surveiller. de 80 à 90 : bonne campagne e-mailing, cependant certains paramètres peuvent être améliorés. de 90 à 100 : très bonne campagne e-mailing. A noter : l’ouverture d’un message ne peut pas être détectée si l’internaute ne procède pas au téléchargement des images (images bloquées par défaut par le webmailer).

Comment choisir l’objet de mon e-mailing ?

Soyez concis

Un objet court aura plus d’impact sur votre contact. En effet les campagnes e-mailing dont l’objet ne dépasse pas une trentaine de caractères (espaces compris) obtiennent un meilleur taux d’ouverture et de clic que les autres. De plus, un objet trop long risque d’être coupé au hasard des messageries et de devenir incompréhensible. Microsoft PowerPoint - ETUDE MSB - LE SUJET EN EMAILING LEVIER D Source Edatis « Le sujet en e-mailing, Levier du ROI »

Personnalisez votre objet

Un objet personnalisé permet d’attirer l’attention de l’internaute, ainsi votre message aura davantage de chances d’être lu. Vous pouvez pour cela utiliser la civilité, le nom, prénom, mais également croiser ces données avec d’autres informations (ville, commande précédente…). Par exemple : « Bertrand, découvrez les bons plans à Paris pour ce week-end » aura plus d’impact que « Bertrand, découvrez les bons plans de votre ville pour ce week-end » Microsoft PowerPoint - ETUDE MSB - LE SUJET EN EMAILING LEVIER D Source Edatis « Le sujet en e-mailing, Levier du ROI »

Evitez les « spam words »

Un objet contenant les mots interdits tels que « gratuit », « prix », « jeu », des mots en majuscules ou de la ponctuation risque de faire passer votre message en tant que spam.

Travaillez votre preheader

Le preheader, contenu situé dans le haut de votre e-mail, et de ce fait visible dès la fenêtre de prévisualisation, doit faire l’objet de toute votre attention. Vous pouvez par exemple y inclure une accroche marketing afin d’amener vos abonnés à ouvrir votre message pour obtenir plus d’informations.

Pensez au split testing

Le split testing ou A/B testing consiste à tester différentes variables de votre message sur un échantillon de votre base pour envoyer ensuite à la totalité de vos contacts le message le plus percutant. Deux grands types de variables peuvent être testés séparément ou simultanément :

  • les variables d’expédition : objet du message, nom d’expéditeur, adresse d’expédition,
  • les variables liées au corps du message : preheader, design, contenu, appel à l’action, agencement du contenu…

En fonction du taux d’ouvertures de vos différentes versions, vous pourrez choisir votre version définitive.

Pour toute information complémentaire

contactez notre Service Relations Clients au 01 82 69 69 09 ou par e-mail : src@nomination.fr