S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter
Renaud Templier

Accueil  >  Ressources   > Blog

Renaud Templier

Directeur de l’activité Risk & Security de Devoteam - Secteur Logiciels et services informatiques

Renaud Templier a pris en avril 2016 la responsabilité de la business Unit Risk & Security de Devoteam. Une activité centrale dans la nouvelle stratégie du spécialiste de la transformation digitale.

NN : Quelles sont vos responsabilités dans ce poste de directeur de l’activité Risk & Security de Devoteam ? RT : Je suis directeur de cette business unit transverse qui rassemble nos activités de risque, de sécurité, de continuité d’activité, d’audits de sécurité et de gestion des données personnelles. Mon arrivée au mois d’avril s’inscrit dans une nouvelle stratégie de croissance de cette activité. Nous sommes d’ailleurs passés de 62 experts au mois d’avril à 79 en septembre, et nous serons 90 d’ici le mois de novembre.   NN : Le développement de cette business unit s’inscrit donc dans un changement stratégique plus global ? RT : Nous accompagnons le nouveau positionnement de Devoteam, plus tourné vers l’activité de conseil à forte valeur ajoutée. Notre offre Risk & Security est ce que l’on appelle une « cross practice ». Nous ajoutons des briques de sécurité sur les grands projets de transformation IT que Devoteam gagne notamment sur la mise en place de service Cloud ou Big Data. Des projets innovants qui collent au positionnement de Devoteam en tant que société de conseil dans la transformation digitale. Nous intervenons à la fois sur le legacy, à savoir l’IT au sens classique du terme, mais également sur les practices qui proposent des prestations innovantes, de façon à ajouter des briques de sécurité dans tous nos services. Cela nous permet de coordonner notre offre auprès de nos clients. Ce n’est pas toujours évident car parfois la sécurité est vue comme un empêcheur de projets. Nous leur expliquons que la sécurité, dans un monde ou le business demande plus de réactivité, est un critère d’évaluation des entreprises et devient un argument commercial.   NN : Vous évoquez la sécurité informatique comme le critère principal d’évaluation des entreprises, est-ce en raison de la force de la menace ou des enjeux croissant autour du numérique ? RT : Une nouvelle étude de Gartner sortie au mois de juin sur la sécurité dans les entreprises numériques démontre qu’en 2020, 60% des entreprises subiront des défaillances de services, en raison de l’incapacité des équipes de sécurité à gérer les risques. Il y aura des attaques et plus de la moitié des entreprises ayant basé leur modèle sur du full numérique seront dans l’incapacité à gérer ces risques et les incidents éventuels. Nous avons donc tout intérêt à nous structurer pour faire face à une demande qui sera de plus en plus forte dans les années à venir.   NN : Quels services proposez-vous en matière de sécurité et de gestion des risques ? RT : Nous proposons un service de conseil et d’expertise. Notre différenciateur est d’avoir, en nombre, des consultants certifiés qui peuvent proposer des solutions aux entreprises face aux risques et aux menaces qu’elles peuvent rencontrer. Nous le faisons sur 4 pans d’activité : l’évaluation du niveau de sécurité et la réponse à incident, la gestion des risques et la gouvernance de la sécurité, la cybersécurité pour adresser tous les sujets techniques et la continuité d’activité.   NN : Quelles sont les perspectives d’évolution de cette offre Risk & Security chez Devoteam ? RT : Très fortes, notamment grâce au GDPR (General Data Protection Regulation), un texte européen sorti cette année qui demandera dès 2018 aux entreprises de se conformer à un certain nombre d’exigences de sécurité sur les données personnelles, y compris dans le travail avec leurs prestataires. Cette nouvelle loi va développer encore plus cette activité de sécurité de la data. La gouvernance de la sécurité des systèmes d’information, la conformité aux normes vont devenir des éléments toujours plus importants. A nous de répondre présent face à cette demande. L’un de nos objectifs va être d’aligner notre practice sécurité sur les pays européens ou nous sommes présents. En Allemagne, dans les pays nordiques, en Suisse ou en Espagne, nos managers sont capables de gérer un marché local en étendant leurs responsabilités sur de nouveaux sujets notre démarche sera plus globale. Dans le conseil nous fournissons des prestations intellectuelles, cela nécessite de bien gérer nos consultants, de les intégrer dans l’entreprise et de bien gérer leur carrière, ce qui n’est pas toujours évident. Cet alignement au niveau européen est la nouvelle étape d’une transformation en marche depuis 2 ans chez Devoteam qui nous a demandé des adaptations en interne, notamment en matière de développement des aptitudes. Il a fallut savoir sur quels métiers on voulait se lancer et quel était l’impact en termes de ressources et de chiffre d’affaires. Me faire venir et me donner les leviers pour remettre la France en forte croissance est très motivant et développer cette activité fait partie de la stratégie globale. J’ai la chance d’avoir le profil idoine pour les nouvelles ambitions de l’entreprise avec notamment une expérience européenne qui m’aidera beaucoup à l’avenir.   Propos recueillis par David Rozec, drozec@nomination.fr