S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter
Stratégie emailing B2B : 5 conseils pour être efficace en 5 points

Accueil  >  Ressources   > Blog

Stratégie emailing B2B : 5 conseils pour être efficace en 5 points

Que votre objectif soit d’augmenter votre notoriété, acquérir de nouveaux clients ou fidéliser, l’emailing reste un des leviers marketing les plus efficaces. Plusieurs raisons à cela : faible coût, ciblage maitrisé, facilité de mise en place, rapidité des retours, etc. Alors pourquoi s’en priver ? Cependant pour optimiser vos résultats, certaines règles sont à respecter. Explications.

 

En B2B, le contenu est roi à la différence des e-mails B2C généralement très graphiques. Plusieurs points permettent de partir sur de bonnes bases. Avant de rédiger vos textes ou de penser au design, il est important de bien définir vos objectifs (qualitatifs ou quantitatifs). Dans un deuxième temps seulement vous allez déterminer comment les atteindre. Votre objectif concerne l’ouverture et l’interaction des destinataires sur votre message : clic, remplissage de formulaire, augmentation du trafic sur votre site, réponse par e-mail,…

 

Maîtrisez-vous les bonnes pratiques de l’emailing BtoB ? Pour le savoir, faîtes le test en cliquant ici

Définissez votre cible

Le ciblage de la base doit être en adéquation avec le contenu de l’e-mail. Pour un bon ciblage, posez-vous les bonnes questions :
– Quel est le profil de mes clients ?
– Quelles informations ou offres les intéressent ?
– Quelles valeurs ajoutées le contenu de mon e-mail peut-il apporter à la cible ?
Pour donner envie aux destinataires de lire votre e-mail, il faut avoir un message pertinent qui va apporter une valeur ajoutée au destinataire et/ou répondre à ses problématiques.

Rédigez un message percutant

Le nombre de messages reçus par e-mail est en constante augmentation et les contacts de plus en plus exigeants et avertis en matière d’e-mailing publicitaire. Le temps accordé à la lecture d’e-mails commerciaux n’est que de quelques secondes. Il est donc important de mettre suffisamment d’éléments pour pousser aux clics. Le contenu et la mise en forme du message ont un impact direct sur la lecture et les interactions : – Message simple et rapide à comprendre – Call-to-Action visible dès la prévisualisation du message – Maximum 40% d’image – Respect de votre identité visuelle… Votre message doit respecter les règles de délivrabilité pour garantir la bonne réception de l’e-mail. La personnalisation du message, mais également de l’objet, est fortement recommandée (un objet personnalisé augmente de 20% le taux d’ouverture. Un e-mail personnalisé a plus de chance de recevoir une réponse même négative). Vous pouvez ajouter des liens vers vos comptes sur les réseaux sociaux pour augmenter vos chances de fidéliser le destinataire à vos publications.

Choisissez l’expéditeur et l’objet avec soin

Ces deux éléments vont donner envie aux destinataires d’ouvrir votre e-mail (ou non). Il est donc important de bien les choisir ! Pour l’expéditeur, choisissez le nom d’une personne physique. Cela humanise le message et donne l’impression d’un échange one-to-one. Vous pouvez également ajouter le nom de votre société afin de rassurer votre destinataire. L’objet quant à lui est un résumé du message. Sans être trop long et en le personnalisant (civilité, nom du destinataire ou de son entreprise), il doit refléter la valeur ajoutée contenue dans le message. Vous pouvez également tester votre e-mail grâce à l’A/B testing. Cette méthode consiste à envoyer plusieurs variantes d’un même e-mail qui diffèrent selon un seul critère (objet, call to action, etc.) à une partie de votre cible. La version la plus efficace sera adressée au reste de votre fichier selon un KPI pré-défini.

Testez des jours et heures d’envoi

Selon le jour ou la période d’envoi de votre campagne, les résultats peuvent être différents. Si la majorité des professionnels conseille un envoi le mardi ou jeudi (pour éviter les nombreux envois du lundi, les congés du mercredi et les RTT du vendredi), il est important de choisir le bon horaire. Pour une cible BtoB, selon notre baromètre e-mailing, pour de meilleurs taux d’ouverture, privilégiez 8h ou à partir de 18h. Pour les campagnes de gros volume, prévoir de limiter les horaires de réception. Votre destinataire ne doit pas recevoir son message à 2h du matin (surtout s’il reçoit ses e-mails sur son smartphone). Il est également possible de choisir la fréquence d’envoi du message (le nombre d’e-mail envoyés par heure). Préférez une fréquence en dessous des 1 000 e-mails/5min pour ne pas être considéré comme un spammeur par les F.A.I (Fournisseur d’Accès Internet) et avoir la capacité de traiter les retours.

Suivez les statistiques

Après l’envoi de votre message, vous aurez accès aux statistiques de votre campagne. Constitués généralement du taux d’aboutis, d’ouvertures, de clics et de désabonnements, ils vous permettront de savoir si vos objectifs sont atteints. Découvrez notre solution Marketing Performance pour des campagnes e-mailing plus performantes