Nomination

Nomination

Sylvain Plagne

Sylvain Plagne

Directeur des Services de Bouygues Telecom Entreprises - Secteur Télécommunications

En 2018, Bouygues Telecom Entreprises part à l’assaut du marché des entreprises. Directeur des Services de Bouygues Telecom Entreprises, Sylvain Plagne détaille sa stratégie pour conquérir de nouvelles parts de marché face aux opérateurs historiques.

Pourquoi avez-vous décidé de concentrer vos efforts sur le marché entreprises cette année ?

Sylvain Plagne : Bouygues Telecom adresse le marché des entreprises depuis 1997 et nous avons longtemps été perçus comme un opérateur purement mobile. Nous avons des ambitions car nous avons mis les atouts de notre côté : réseau neuf et technologies homogènes. Désormais, nous sommes un opérateur complet en capacité de délivrer l’ensemble des besoins télécoms d’une entreprise (mobile, fixe, téléphonie sur IP, accès internet sécurisé…). En plus de vendre des services, nous accompagnons nos clients dans la durée. Nous visons à être reconnus comme un opérateur BtoB à part entière et plus seulement comme la branche entreprise d’un opérateur mobile.

Est-ce que votre manière de prospecter change pour atteindre vos objectifs ?

SP : Nous avons déjà une équipe qui prospecte, des PME aux grands comptes, l’ensemble du marché. La différence, c’est que notre portefeuille de savoir-faire s’est considérablement élargi. Désormais, nous n’avons plus à rougir de notre catalogue par rapport à celui de nos concurrents.
« Nous sommes challengeur »

Quelle stratégie comptez-vous adopter pour adresser les grands comptes ?

SP : Généralement, les grands comptes testent les nouveaux fournisseurs dans une filiale ou sur un périmètre géographique précis. L’important est de saisir cette opportunité pour faire reconnaître notre savoir-faire.

Quel est le panorama du marché des entreprises dans le domaine des réseaux de données ?

SP : C’est un marché atypique. Il est moins fluide que celui des télécommunications fixes ou mobiles traditionnels. Les parts de marché sont donc plus longues à prendre. Deux opérateurs se partagent 80% du marché. Nous sommes le troisième opérateur, le challengeur. Il existe également plusieurs dizaines de plus petits acteurs spécialisés. En tant que nouvel entrant, nous sommes pertinents, innovants avec des propositions qui se différencient. Nous accompagnons au changement : migrer un réseau d’établissements interconnectés représente un projet important, qui entraîne des coûts en organisation qu’il faut savoir anticiper.
« Le rapport des entreprises à internet change tous les ans »

Répondez-vous aux difficultés liées à la RGPD ?

SP : La sécurité est effectivement un de nos axes de développement. C’est un enjeu majeur pour les entreprises ; RGPD ou non. En tant qu’opérateur, nous avons un rôle à jouer dans ce domaine puisque nous transportons les flux pour les entreprises qui nous font confiance. Nous sommes là pour garantir que les données sont sécurisées et éviter qu’une fuite ou un virus viennent mettre en péril la sécurité des systèmes d’information des clients.

Quelles sont les préoccupations majeures des entreprises ?

SP : Les entreprises sont sensibles à la qualité du service délivré. La dépendance à la connectivité est réelle. Aujourd’hui, personne ne peut se passer professionnellement d’internet, ne serait-ce qu’une journée. C’est pourquoi nous travaillons à améliorer nos promesses de service. Au-delà de la fourniture du produit brut, nous pouvons également en assurer la gestion (gestion de flotte, administration des services, délégation de la sécurité, etc).

Avez-vous une devise professionnelle ?

SP : Il n’y a pas de citation au dessus de mon bureau ! Ma mission chez Bouygues Telecom Entreprises consiste à répondre aux besoins de nos clients dans le temps. Le rapport des entreprises à Internet évolue très vite. Il faut s’assurer de bien comprendre les enjeux des clients sur plusieurs années.